http://coursethelene.com/files/gimgs/1_531-alkyde-sur-toile-92x60-.jpg

« Inscrire, répéter, rythmer, sérier.»

« Je vis chaque toile comme une aventure intérieure, une expérience à renouveler sans cesse, dans une urgence de création."

Dans une démarche à la fois sensible et abstraite, j’inscris sur le blanc de la toile d’innombrables traces noires ou colorées : maillages, tressages, empilements, rythment ainsi l’espace et interrogent les notions d’équilibre et de déséquilibre, de contrastes et de rythmes que le geste entraîne vers de multiples variations.

Graphismes et écritures, urbanisme et nature, traces éphémères et graffitis, signes et couleurs, m’inspirent pour traduire le réel qui m’entoure. 

Les rythmes opaques ou transparents, noirs ou colorés, jouent sur la sensation visuelle et font appel à l’imaginaire de celui qui regarde…La prolifération et la répétition des motifs m'amènent alors à un langage pictural résolument abstrait et sériatif dont le résultat consiste en des variations successives de traces dont les outils marquent leur empreinte.
Les structures font émerger des empilements fragiles prêts à s’écrouler, ou bien des constructions que rien ne saurait ébranler.
Je questionne ainsi les notions de plein et de vide, de contrastes allant du noir au blanc, du clair à l'obscur, de la transparence à l'opacité. Signes ou écritures, traces et graffitis qui courent sur les murs des villes, couleurs environnantes et rythmes naturels, m’inspirent pour traduire le présent qui m’entoure.