http://coursethelene.com/files/gimgs/th-124_1402- alkyde sur toile libre-167x109cm- (2)_v2.jpg
http://coursethelene.com/files/gimgs/th-124_1323-alkyde sur toile-diamètre 40cm-300.jpg
http://coursethelene.com/files/gimgs/th-124_DSC09647w_v2.jpg

Je me projette dans des espaces de couleurs et de rythmes en territoire neutre.
Je voudrais m'échapper un instant du monde réel et provoquer une parenthèse émotionnelle, sans discours particulier, sans histoire narrative.
Le sujet, c'est la peinture. Un espace de respiration visuelle, une déconnection au monde qui nous entoure. Ne plus penser, peindre tout simplement, recevoir la proposition telle qu'elle est et la ressentir telle qu'elle se présente.
Aucune connexion particulière à quoi que ce soit de réel.
Mes propositions oscillent entre l'abstrait et le figuratif. Les lignes, les traces et les rythmes se rapprochent du dessin par le trait et les structures prennent des formes abstraites sur la toile.

Je travaille dans un esprit minimaliste pour ne retenir que l'essentiel de la couleur ou de la trace et pour ne pas m'encombrer de choses superficielles, non nécessaires au propos. La sensation visuelle doit rester sobre et légère, tout en accord avec les transparences du matériau utilisé, bien souvent l'alkyde. J'aime peindre comme on écrit et utilise un geste simple, souvent droit et vertical, parfois ondulé et mouvant. La main danse et exerce une chorégraphie rythmée sur le support.
L'utilisation de la couleur me donne une nouvelle énergie et exerce un pouvoir positif sur celui qui se plonge dedans. Il regarde les variations des rythmes et les sensations multiples des jeux de couleurs ou des contrastes entre le noir et le blanc.
Je ne fais que très rarement des dessins préparatoires et organise ma toile uniquement en la visualisant à l'avance par la pensée.
Une toile réalisée donne le plus souvent naissance à une autre, à une série où bien à d'autres propositions qui en découlent tout naturellement.

La notion de signes, de reconnaissance visuelle et de répétition de rythmes sont très importants dans ma démarche. Le propos est de décliner ces rythmes reconnaissables sur des supports différents et provoquer des rencontres visuelles et inattendues. Plexiglas, toiles libres, papiers divers, volumes sont autant de supports aux qualités diverses et variées qui apportent des éléments de réponse à mes questionnements picturaux. On peut dire dans ce sens que je me rapproche du mouvement Support-Surface.
Je souhaite également étendre mon sujet par le médium qu'est la photographie et mettre en relation la peinture et cette autre forme d'expression. Créer un dialogue entre le sujet photographié et le sujet de la peinture. Mettre en évidence le lien qui pourrait exister entre le sujet figuratif et l’abstraction proposée.
Évoquer la transversalité des modes d'expression.... Ne pas laisser l'ennui s'installer dans l'installation même de l'exposition, créer la surprise. Ainsi, peinture, dessin, photographie, volumes, installations se retrouvent en dialogue permanent in situ.
Le thème n'est pas au cœur de mon propos. J'associe les œuvres dans une intention purement visuelle, par association inconsciente des propositions.

Le fait de n'évoquer aucun sujet en peinture offre un espace de repos et de créativité pour celui qui regarde... et surtout laisse l'imagination pleinement se libérer. Celui qui regarde fait ainsi une partie du chemin créatif et laisse l'œuvre agir et prendre son indépendance par rapport à l'intention première de l’artiste. C'est une liberté qu'offre toute démarche abstraite.
Je cherche à créer une peinture positive, qui fait du bien. Loin du chaos de ce monde, aucun sujet ne vient perturber la sensation que provoque la toile. Créer pour un temps un espace de respiration, de tranquillité et de calme.
L'art abstrait permet ainsi de se projeter dans des univers inexistants aux variations infinies.
Être en marge du temps, de ses réalités et se plonger dans un monde parallèle qui n'évoque rien ni ne représente rien.

Copyright 2007-2019