La série des « RYTHMES » s’organise autour de la répétition d’un geste et pose la question de l’écriture en abstraction.
Le rythme serait de l’ordre de la nécessité intérieure des oeuvres qui émergerait après une lente décantation. Le rythme ou la spacialité seraient de l’ordre du refoulé pictural dont les artistes seraient les poètes de l’indicible. »

        2019     40x20cm - 2016 -2016             2014   2014 2012   2012   2012 2011     2012 2012                        

1064-encre sur papier-21x28,5-2018